Livraison offerte partout à partir de 39€ en France - Expédition sous 24h* - Visitez la boutique

Fraisier à la crème diplomate vanille

Catégorie, DifficultéAvancé
Portions1 portion
Préparation1 hCuisson2 hTemps total3 h
Les ustensiles
 Cercle à entremets 20x4,5 cm
 Bande de rhodoïd de 4,5 cm de haut
 Saladier
 Fouet éléctrique
 Fouet
 Casserole
Ingrédients (8 personnes)
Génoise
 165 g oeufs entiers (3 oeufs calibre gros)
 99 g de sucre
 66 g de farine
 38 g de fécule maïs Maïzena
Sirop d'imbibage
 15 g de jus de citron jaune
 15 g de jus de citron vert
 25 g de sucre
 4 g d'eau
Crème pâtissière
 375 g de lait demi-écrémé
 1 gousse de vanille MAVANY
 60 g de jaune d'oeufs
 63 g de sucre
 33 g de fécule de maïs
 6 g de gélatine feuille (3 feuilles)
 30 g de beurre doux
Crème montée
 150 g de crème liquide 30% MG)
 100 g de mascarpone
Compotée de fraises
 100 g de purée de fraises ou, à défaut, des fraises fraîches
 5 g de fraises fraîches
 8 g de jus de citron jaune
 15 g de sucre semoule
 4,40 g de pectine NH
 500 g de fraises fraîches
Préparation
Génoise
1

Préchauffer le four à 190°C.

Monter au fouet électrique les œufs avec le sucre dans un saladier puis placer le saladier dans une casserole au bain-marie.

Arrêter quand les œufs ont atteint environ 50-55°C et le mélange est bien mousseux.

Hors du bain-marie, continuer de fouetter l’appareil pour le faire refroidir jusqu’à 25-30°C (au fouet électrique, ou en transvasant dans la cuve du robot ou bien encore au fouet à la main).

Ajouter la farine et la fécule tamisées ensemble en deux ou trois fois et les incorporer délicatement à la maryse en vérifiant qu’il n’y a plus de traces de farine.

Verser sur une plaque allant au four recouverte d’un papier sulfurisé ou d’un tapis en silicone (graissé) et répartir de manière égale sur toute la plaque (40x30cm) en laissant une petite bordure propre tout autour.

Enfourner dans le four préchauffé à 190°C et cuire 13-15 minutes environ. La génoise doit rebondir sous le doigt et avoir coloré.

Une fois cuite, glisser le biscuit sur une grille pour la faire refroidir.

Emporte-piècer ou découper deux disques de génoise : un de 18 cm et un de 16 cm.

On peut chablonner (étaler au pinceau) une face du disque de 16 cm de diamètre avec du chocolat blanc fondu. Cela évitera qu’il colle.

Sirop d’imbibage
2

Verser l’eau , les jus de citrons et le sucre dans une casserole et porter à ébullition jusqu’à ce que le sucre soit totalement dissout. Laisser complètement refroidir le sirop avant d’imbiber les génoises au moment du montage.

Compotée de fraises
3

Mélanger dans un petit bol le sucre avec la pectine NH pour éviter les grumeaux à la cuisson.

Dans une casserole, verser la purée de fraises, le jus de citron et les fraises fraîches coupées en cubes. Faire chauffer.

Quand le mélange est bien chaud, ajouter le sucre+pectine, mélanger au fouet et porter à ébullition. Laisser bouillir 15 secondes en fouettant.

Retirer du feu et sur une plaque allant au congélateur, verser dans un cercle de 16 cm de diamètre filmé par en-dessous sur une épaisseur de environ 1 cm (pas plus). Placer au congélateur jusqu’à ce que la compotée soit complétement congelée (environ 1 à 2 heures).

Mettre le restant de compotée de côté au réfrigérateur en la filmant. On s’en servira pour le décor.

Crème pâtissière
4

Hydrater la gélatine dans de l’eau froide pendant 10 minutes.

Dans un cul de poule, fouetter les œufs et le sucre. Lorsque le mélange a légèrement blanchi, ajouter la maïzena et fouetter à nouveau.

Dans une casserole, faire bouillir le lait avec les graines de vanille et les gousse de vanille grattée. Quand le lait est chaud, couper le feu et laisser infuser 20 min. Puis remettre à chauffer.

Quand le lait bout, retirer la casserole du feu et verser la moitié du lait chaud dans le cul de poule avec les œufs tout en fouettant pour éviter que les œufs ne cuisent. Reverser alors le contenu du cul de poule dans la casserole et remettre à cuire sur feu vif et fouetter sans s’arrêter le temps que la crème épaississe (environ 30-60 secondes). Retirer du feu.

Ajouter alors le beurre froid coupé en morceaux et la gélatine hydratée et essorée. Fouetter pour bien faire fondre le beurre..

Débarrasser la crème dans un plat creux ou un saladier et filmer au contact avec du papier cellophane pour éviter qu’elle ne croûte. Placer au réfrigérateur pendant 2 heures minimum pour qu’elle refroidisse complètement.

Montage
5

Quand la crème pâtissière a bien refroidi, on peut alors monter en chantilly la crème liquide bien froide avec le mascarpone froid également. On cherche à obtenir une texture ni trop montée ni trop souple. On réserve cette crème montée au mascarpone au frais.

On peut ensuite détendre la crème pâtissière (en enlevant la gousse de vanille) au fouet (électrique, manuel ou au robot) pendant 1 min minimum. Il faut qu’elle devienne bien lisse.

On incorpore alors en 3 fois la crème montée à la crème pâtissière détendue en s’aidant d’un fouet et d’une maryse ensuite.

Quand toute la crème montée est bien incorporée, on obtient une crème bien lisse. On peut alors la placer dans une poche à douille.

S’assurer que les disques de génoises ne font pas plus d’un cm d’épaisseur. Les tailler si besoin.

Placer le disque de génoise de 16 cm de diamètre au centre du cercle sur le plat de présentation. Face chablonnée contre le plat de présentation.

Couper au fur et à mesure les fraises fraîches en deux dans la longueur et les placer face coupée contre le cercle jusqu’à faire tout le tour de celui-ci. On doit donc placer les fraises entre le disque de génoise et le cercle à entremets. Cela permettra de bien faire tenir le fraisier.

On imbibe bien la génoise de sirop avec un pinceau.

Pocher désormais de la crème diplomate entre chaque fraise pour ne pas avoir de trou entre les fraises.

Pocher ensuite une spirale de crème diplomate sur la génoise. On remonte alors la crème sur les bords du cercle avec une spatule ou une cuillère pour bien chemiser le cercle.

On dépose ensuite l’insert congelé de compotée de fraises.

On réparti ensuite dessus quelques cubes de fraises coupées.

On poche ensuite un tout petit peu de crème diplomate par-dessus avant de déposer le disque (18 cm) de génoise. On le tasse un peu puis on l’imbibe de sirop.

Recouvrir de crème diplomate.

Avec une grande spatule, lisser la crème à ras du cercle. Placer l’entremets au frais pendant 3 heures.

On peut alors remettre la crème diplomate au frais avant de s’en servir pour le décor.

Décor
6

Une fois le fraisier bien refroidi et raffermi, on peut monter au fouet jusqu’à ce qu’elle soit suffisamment ferme.

On place alors la crème dans une poche munie d’une douille de 10 ou 12 mm puis on vient pocher des pointes de crème sur le dessus du fraisier.

A l’aide d’une cuillère à pomme parisienne que l’on trempe dans l’eau chaude, on creuse quelques pointes de crème.

Après avoir légèrement détendu la compotée de fraise et l'avoir placée dans une poche à douille, on poche un peu de compotée de fraises dans les petites cavités creusées dans la crème.

Décorer avec quelques fraises fraîches.

Remettre au frais une trentaine de minutes avant de déguster. On ne retire la bande de rhodoïd qu'au moment de la dégustation et de la découpe du desser

Ingrédients

Les ustensiles
 Cercle à entremets 20x4,5 cm
 Bande de rhodoïd de 4,5 cm de haut
 Saladier
 Fouet éléctrique
 Fouet
 Casserole
Ingrédients (8 personnes)
Génoise
 165 g oeufs entiers (3 oeufs calibre gros)
 99 g de sucre
 66 g de farine
 38 g de fécule maïs Maïzena
Sirop d'imbibage
 15 g de jus de citron jaune
 15 g de jus de citron vert
 25 g de sucre
 4 g d'eau
Crème pâtissière
 375 g de lait demi-écrémé
 1 gousse de vanille MAVANY
 60 g de jaune d'oeufs
 63 g de sucre
 33 g de fécule de maïs
 6 g de gélatine feuille (3 feuilles)
 30 g de beurre doux
Crème montée
 150 g de crème liquide 30% MG)
 100 g de mascarpone
Compotée de fraises
 100 g de purée de fraises ou, à défaut, des fraises fraîches
 5 g de fraises fraîches
 8 g de jus de citron jaune
 15 g de sucre semoule
 4,40 g de pectine NH
 500 g de fraises fraîches

Instructions

Préparation
Génoise
1

Préchauffer le four à 190°C.

Monter au fouet électrique les œufs avec le sucre dans un saladier puis placer le saladier dans une casserole au bain-marie.

Arrêter quand les œufs ont atteint environ 50-55°C et le mélange est bien mousseux.

Hors du bain-marie, continuer de fouetter l’appareil pour le faire refroidir jusqu’à 25-30°C (au fouet électrique, ou en transvasant dans la cuve du robot ou bien encore au fouet à la main).

Ajouter la farine et la fécule tamisées ensemble en deux ou trois fois et les incorporer délicatement à la maryse en vérifiant qu’il n’y a plus de traces de farine.

Verser sur une plaque allant au four recouverte d’un papier sulfurisé ou d’un tapis en silicone (graissé) et répartir de manière égale sur toute la plaque (40x30cm) en laissant une petite bordure propre tout autour.

Enfourner dans le four préchauffé à 190°C et cuire 13-15 minutes environ. La génoise doit rebondir sous le doigt et avoir coloré.

Une fois cuite, glisser le biscuit sur une grille pour la faire refroidir.

Emporte-piècer ou découper deux disques de génoise : un de 18 cm et un de 16 cm.

On peut chablonner (étaler au pinceau) une face du disque de 16 cm de diamètre avec du chocolat blanc fondu. Cela évitera qu’il colle.

Sirop d’imbibage
2

Verser l’eau , les jus de citrons et le sucre dans une casserole et porter à ébullition jusqu’à ce que le sucre soit totalement dissout. Laisser complètement refroidir le sirop avant d’imbiber les génoises au moment du montage.

Compotée de fraises
3

Mélanger dans un petit bol le sucre avec la pectine NH pour éviter les grumeaux à la cuisson.

Dans une casserole, verser la purée de fraises, le jus de citron et les fraises fraîches coupées en cubes. Faire chauffer.

Quand le mélange est bien chaud, ajouter le sucre+pectine, mélanger au fouet et porter à ébullition. Laisser bouillir 15 secondes en fouettant.

Retirer du feu et sur une plaque allant au congélateur, verser dans un cercle de 16 cm de diamètre filmé par en-dessous sur une épaisseur de environ 1 cm (pas plus). Placer au congélateur jusqu’à ce que la compotée soit complétement congelée (environ 1 à 2 heures).

Mettre le restant de compotée de côté au réfrigérateur en la filmant. On s’en servira pour le décor.

Crème pâtissière
4

Hydrater la gélatine dans de l’eau froide pendant 10 minutes.

Dans un cul de poule, fouetter les œufs et le sucre. Lorsque le mélange a légèrement blanchi, ajouter la maïzena et fouetter à nouveau.

Dans une casserole, faire bouillir le lait avec les graines de vanille et les gousse de vanille grattée. Quand le lait est chaud, couper le feu et laisser infuser 20 min. Puis remettre à chauffer.

Quand le lait bout, retirer la casserole du feu et verser la moitié du lait chaud dans le cul de poule avec les œufs tout en fouettant pour éviter que les œufs ne cuisent. Reverser alors le contenu du cul de poule dans la casserole et remettre à cuire sur feu vif et fouetter sans s’arrêter le temps que la crème épaississe (environ 30-60 secondes). Retirer du feu.

Ajouter alors le beurre froid coupé en morceaux et la gélatine hydratée et essorée. Fouetter pour bien faire fondre le beurre..

Débarrasser la crème dans un plat creux ou un saladier et filmer au contact avec du papier cellophane pour éviter qu’elle ne croûte. Placer au réfrigérateur pendant 2 heures minimum pour qu’elle refroidisse complètement.

Montage
5

Quand la crème pâtissière a bien refroidi, on peut alors monter en chantilly la crème liquide bien froide avec le mascarpone froid également. On cherche à obtenir une texture ni trop montée ni trop souple. On réserve cette crème montée au mascarpone au frais.

On peut ensuite détendre la crème pâtissière (en enlevant la gousse de vanille) au fouet (électrique, manuel ou au robot) pendant 1 min minimum. Il faut qu’elle devienne bien lisse.

On incorpore alors en 3 fois la crème montée à la crème pâtissière détendue en s’aidant d’un fouet et d’une maryse ensuite.

Quand toute la crème montée est bien incorporée, on obtient une crème bien lisse. On peut alors la placer dans une poche à douille.

S’assurer que les disques de génoises ne font pas plus d’un cm d’épaisseur. Les tailler si besoin.

Placer le disque de génoise de 16 cm de diamètre au centre du cercle sur le plat de présentation. Face chablonnée contre le plat de présentation.

Couper au fur et à mesure les fraises fraîches en deux dans la longueur et les placer face coupée contre le cercle jusqu’à faire tout le tour de celui-ci. On doit donc placer les fraises entre le disque de génoise et le cercle à entremets. Cela permettra de bien faire tenir le fraisier.

On imbibe bien la génoise de sirop avec un pinceau.

Pocher désormais de la crème diplomate entre chaque fraise pour ne pas avoir de trou entre les fraises.

Pocher ensuite une spirale de crème diplomate sur la génoise. On remonte alors la crème sur les bords du cercle avec une spatule ou une cuillère pour bien chemiser le cercle.

On dépose ensuite l’insert congelé de compotée de fraises.

On réparti ensuite dessus quelques cubes de fraises coupées.

On poche ensuite un tout petit peu de crème diplomate par-dessus avant de déposer le disque (18 cm) de génoise. On le tasse un peu puis on l’imbibe de sirop.

Recouvrir de crème diplomate.

Avec une grande spatule, lisser la crème à ras du cercle. Placer l’entremets au frais pendant 3 heures.

On peut alors remettre la crème diplomate au frais avant de s’en servir pour le décor.

Décor
6

Une fois le fraisier bien refroidi et raffermi, on peut monter au fouet jusqu’à ce qu’elle soit suffisamment ferme.

On place alors la crème dans une poche munie d’une douille de 10 ou 12 mm puis on vient pocher des pointes de crème sur le dessus du fraisier.

A l’aide d’une cuillère à pomme parisienne que l’on trempe dans l’eau chaude, on creuse quelques pointes de crème.

Après avoir légèrement détendu la compotée de fraise et l'avoir placée dans une poche à douille, on poche un peu de compotée de fraises dans les petites cavités creusées dans la crème.

Décorer avec quelques fraises fraîches.

Remettre au frais une trentaine de minutes avant de déguster. On ne retire la bande de rhodoïd qu'au moment de la dégustation et de la découpe du desser

Fraisier à la crème diplomate vanille

Laisser un commentaire